Un plus pour la Suisse

Arguments

Formation+

Avec le service citoyen, l’engagement devient partie intégrante de la formation élémentaire. Chacune et chacun y acquiert de nouvelles expériences et compétences, rencontre des personnes ayant d’autres réalités de vie, tisse des liens avec ses compatriotes et les institutions du pays, pratique les langues nationales et apprend à réagir de manière adéquate en situation d’urgence. L’expérience démontre que celles et ceux qui s’engagent tôt au service de la collectivité continueront à le faire plus tard sur base bénévole («sensibilisation par l’acte»).

Inclusion+

L’initiative mise sur le potentiel de tout le monde, notamment sur celui des personnes actuellement exclues du système (femmes, personnes déclarées «inaptes», étrangers et étrangères). Tout un chacun participe en fonction de ses capacités. L’initiative s’oppose à un engagement réservé à quelques privilégiés – parce que chaque personne compte. 

Citoyenneté+

L’initiative pose concrètement la question:
Que sommes-nous prêtes et prêts à faire les uns et les unes pour les autres. Parce que notre démocratie et notre culture du consensus reposent sur la confiance mutuelle et réquièrent une certaine unité entre nous, le service citoyen offre un espace d’engagement commun, protégé et accessible à toutes et tous. L’engagement communautaire conduit à une solidarité active et à un sens commun dans le vécu,
car l’union fait la force.

Sécurité+

Parce que nous entrons dans une nouvelle ère d’instabilité avec des menaces multidimensionnelles (guerres, dérive climatique, pandémies, pénuries, cyberattaques, violences sociales, isolement), l’initiative actualise notre système de l’obligation de servir en l’adaptant aux nouvelles réalités. Un service civil autonome offre notamment de nouveaux moyens d’agir, sans porter préjudice à la capacité de réaction des services d’intervention en cas de crise (armée, protection civile).

Environnement+

Aujourd’hui, seuls 9% des jours de service civil sont consacrés à la protection de l’environnement et de la nature. Pourtant, avec la dérive climatique et la perte de biodiversité, nous faisons face à des risques existentiels sur le plan écologique. L’initiative permet de libérer des forces citoyennes pour prévenir les dégâts, atténuer leur gravité, nous préparer et nous défendre contre leurs conséquences. Chaque citoyenne et chaque citoyen doit pouvoir agir et savoir réagir à son échelle.

X
X
X